Vol rando au Revard – Mai 2018

Olà les Potes !

Une nouvelle sortie = un nouvel article ! Et la sortie était loin d’être gagnée vu la météo annoncée; pluie et orages sont prévus pour l’après-midi.
L’objectif était de découvrir le site du Revard que l’on ne connait pas vraiment. Niveau vol, ce sera limité vu les conditions météo, mais on assure le coup avec un vol rando en début de journée, histoire de décrasser les machines qu’on est. 🙂

Rendez-vous au parking P+R de Chaux-Balmont pour minimiser le nombre de véhicules. Et finalement, covoiturage réussi, 2 voitures pour 7 Potes, tip top la carotte ! En même temps, c’est un peu l’avantage du vol rando, c’est qu’on a pas besoin de prévoir de rotations en voiture.

En arrivant à l’attéro de Véniper, un local nous préviens que le paysan qui gère le champ est embêté. Et oui ! La météo ne permet pas de faire les foins, et là ils sont vraiment très haut (jusqu’aux hanches par endroit). On prends le temps d’aller voir Jean-Michel (le paysan) qui nous accueille sympathiquement et nous demande juste de ne pas piétiner le champ inutilement, et de plier les voiles sur la zone prévue, juste à côté du parking. No problemo !

Deux itinéraires s’offrent à nous, soit le chemin « dré dans l’pentu », soit le chemin tranquille qui monte doucement mais sûrement. Finalement, on opte pour le chemin à la cool, par la montée de la crémaillère.

.

Pour la petite histoire, ce chemin emprunte une ancienne voie de chemin de fer à crémaillère qui reliait Aix-Les-Bains à la station du Revard. Le train arrivait 1h15 après le départ pour une distance de 9,3km. Ce train a été inauguré en 1892 et disparait finalement en 1937 pour laisser place à un téléphérique.


Pour nous, ce sera à pied ! La montée est bouclée en 2h, contre 2h40 annoncé ! Comme on dit chez nous, « Heureusement qu’on est bon marcheur » chez les Potes en Ciel ! 🙂

En arrivant au déco, on découvre une magnifique vue sur le lac d’Aix-Les-Bains, et un petit vent de face qui ravit tout le monde ! De grosses barbules se forment sous le déco, sur les falaises au sud, et quelques cumulus peu actifs en plaine. Les conditions sont bonnes pour décoller, et quand c’est bon, autant ne pas attendre que ce soit mauvais.

.

L’air de décollage est plutôt grande ce qui nous permet de se préparer en même temps. Notre chère présidente ouvre le bal et les décollages s’enchainent comme des pros.

.

S’en suit un joli vol entre les nuages dans une aérologie très calme en plaine. Un dernier coup d’oeil au Revard, le déco est déjà bien bouché. On a bien fait de ne pas laisser trainer nos suspentes là-haut trop longtemps !

.

L’atterrissage n’est qu’une formalité pour tout le monde, le champ étant immense. Il y avait finalement presque pas de vent, la brise n’était pas encore en place. Et le foin n’a pas souffert, promis Jean-Michel !

Charles nous explique que dans le Jura, les parapentistes s’entrainent à vacher dans les arbres, il parait que c’est courant là-bas. Ce sera sûrement l’occasion d’y faire une prochaine sortie entre Potes pour tenter d’éclaircir ce mystère ! 🙂

Les filles partent pour une session thermale à Aix-Les-Bains. Des photos en maillot de bain arrivent très rapidement dans un prochain article !! Restés connectés !! 🙂

Un gros merci à tous, à la connerie bien présente, et la bonne humeur !
Et vive la tomme des Bauges !

Les Potes en Ciel,

Postes-y dont!

%d blogueurs aiment cette page :