Découverte de la Sambuy – Juillet 2018

Salut salut !

Ce début d’été, c’était l’occasion de découvrir le site de la Sambuy. Un site assez plaisant qui ne souffre pas de la surfréquentation, par rapport aux autres sites d’Annecy. Un point positif est la présence d’un télésiège qui nous emmène jusqu’au décollage. Le bémol, c’est que pour relier l’atterrissage au télésiège, et bien il faut avoir un véhicule (il existe des navettes gratuites, mais il faut en prendre 2 différentes, qui ne sont pas forcément bien synchronisées).
Ceci dit, la station de la Sambuy est accueillante avec des activités pour les enfants, une via-ferrata récente, une superbe vue et de quoi se restaurer, aussi bien en bas qu’en haut.

Et au niveau parapente, il y a de quoi faire 🙂 Nous commençons la journée par un vol rando en partant de la station pour rejoindre le décollage par le sentier qui contourne la montagne de la Sambuy par la face Est, et qui passe par le Pas de l’Ours (passage un poil délicat, équipé de câbles).

Le sentier continue à monter sur un faux-plat, avant d’attaquer plus raide dans la combe Est où l’activité thermique est bien visible.

Le vent au décollage est bien orienté, avec ce qu’il faut pour faire un peu de gonflage ! L’activité thermique permet de se maintenir au niveau du décollage (attention au câble du télésiège) !

Après ce vol rando, nous retournons à la station pour déjeuner avec le reste de la troupe qui nous a rejoins pour l’après-midi.

Les discussions vont bon train, mais le parapente n’attends pas 🙂 Les plus aguerris repartent (en télésiège cette fois) pour un second vol censé durer plus longtemps… Pendant ce temps, les filles (re)font une montée à pied pour un décollage en fin d’après-midi (ou pas).

Finalement, ce vol thermique ne dure pas tant que ça, mais permet de repérer et travailler les zones plus actives, et aussi de découvrir ce superbe site vu du ciel. Nous tentons de raccrocher le massif de la Belle-Etoile, mais le gain d’altitude de départ étant déjà faible, la raccroche se fait trop bas et dans une brise qui ne facilite rien.

Les bi-placeurs de la station s’en donnent à cœur joie pour régaler leurs passagers avec quelques figures d’accro (hélico, 360 synchro, …) Chapeau les gars, ça envoie du lourd !

Qu’à cela ne tienne, même si les vols n’étaient pas exceptionnels, la journée a néanmoins été bien remplie, avec une compagnie bien sympathique.

Un gros merci aux Potes présents, à Magnum qui n’a pas hésité à faire la route depuis le Pilat.

Et vive les pèches de vignes !!

Les Potes en ciel,

Postes-y dont!

%d blogueurs aiment cette page :